Méthode Allyane & posture

« Avec Allyane, on peut avoir beaucoup d’action sur la posture. »

David Touré, ostéopathe et praticien certifié Allyane, témoigne de l’apport de la méthode dans sa pratique quotidienne et de l’intérêt de se former en tant qu’ostéopathe.

Pourquoi vous-êtes-vous formé à la méthode Allyane ?

Je souhaitais faire des formations post-grad comme beaucoup d’ostéopathes et kinésithérapeutes peuvent le faire. Je ne savais pas encore vers où me diriger et quand j’ai découvert Allyane, cela m’a orienté plutôt vers la posture.

C’est en effet une innovation qui permet de traiter tous les automatismes moteur et de travailler sur la posture. Cet aspect biomécanique m’a rassuré.

Pourquoi vous êtes-vous senti concerné par la méthode Allyane en tant qu’ostéopathe ?

Ce qui était intéressant en tant qu’ostéopathe c’est que nous sommes amenés à voir beaucoup de cas de figure en cabinet, notamment des problèmes posturaux. Nous essayons de les réguler mais en ostéopathie nous ne pouvons pas toujours les traiter, donc avec Allyane on peut avoir beaucoup d’action sur la posture.

On peut donc travailler la posture et modifier durablement des schémas de posture, et c’est ça qui est assez intéressant !

Qu’est-ce que la méthode Allyane apporte à votre pratique quotidienne ?

Tout d’abord il faut garder à l’esprit que lorsque l’on se forme à la méthode Allyane l’on revoir beaucoup de choses notamment en anatomie et biomécanique. Donc cela m’a apporté de la confiance lors des diagnostics que je fais avec les patients ainsi qu’une vision un peu plus large et une meilleure compréhension des pathologies que nous sommes amenés à rencontrer au cabinet.

 Quel est l’apport de la méthode Allyane dans votre prise en charge patient ?

Souvent, en tant qu’ostéopathe ou en tant que kinésithérapeute, nous sommes confrontés à de la frustration sur la prise en charge. En effet, l’on se rend parfois compte que l’on arrive au bout de la prise en charge.

Lorsque l’on ne progresse plus en rééducation nous sommes un peu frustrés étant donné qu’on ne sait pas quoi proposer comme alternative au patient pour continuer dans les soins.

Il est vrai qu’Allyane est une solution alternative qui s’inscrit dans le parcours rééducatif et qui permet d’avoir une prise en charge globale.

Pour quelles raisons recommanderiez-vous à vos confrères ostéopathes de se former ?

La méthode Allyane permet, plutôt que de réorienter, de prendre en charge de bout en bout tous les patients avec par exemple des problèmes de mobilité d’épaule qui ne sont pas forcément mécaniques mais touchant aux inhibitions motrices.

Avec Allyane, on apprend à mieux connaître et à reconnaître une inhibition, à voir comment cela s’exprime. L’on peut donc proposer au patient une solution de prise en charge.

Si l’on veut prendre en charge le patient de bout en bout, mieux comprendre et mieux connaître le traitement des pathologies. Il est très intéressant de se former ! Cela permet d’élargi son champ de compétences et connaissance, c’est donc assez stimulant et intéressant.

Vous êtes professionnel de santé et vous souhaitez des renseignements sur la méthode Allyane ? Notre équipe est à votre disposition au 04 28 29 58 14 ou via notre formulaire de contact.