Témoignage de Mathieu Faivre

Mathieu Faivre « Il y avait en tous cas une nette amélioration […] »

Mathieu Faivre , espoir du ski Alpin Français, a obtenu le titre de champion de France à deux reprises (Slalom en 2010 et en super combiné en 2011) avant de remporter la victoire en coupe du monde à l’occasion du slalom géant du Val d’Isère.

Après s’être blessé, le sportif de haut-niveau a pu avoir recours à une séance Allyane afin d’optimiser et d’accélérer la récupération du mouvement qu’il ne parvenait plus à réaliser.

Il revient sur son parcours patient et en quoi Allyane a pu être une plus-value dans sa prise en charge rééducative.

Pouvez-vous nous parler de la blessure dont vous souffriez ?

Je souffrais d’une neurapraxie de la racine L4 avec une paresthésie du tibia. Cela s’est traduit par une perte de fonction de certains muscles du quadriceps, notamment du vaste externe et du droit antérieur.

Cette blessure faisait suite à un faux mouvement en haltérophilie, en squat, ce qui a impacté le nerf créant la neurapraxie et la paresthésie.

Comment avez-vous connu Allyane ?

C’est le responsable de la Fédération Française de Ski avec les deux autres entraineurs qui avaient déjà fait ce travail-là avec Jean-Baptiste Grange et Tessa Worley. Ils avaient donné un assez bon retour sur cette prise en charge, et au vu de ma pathologie et de ce qu’on cherchait à recréer – c’est-à-dire que le cerveau envoie la bonne information au bon muscle et au bon moment – ça a paru plutôt intéressant.

Et vous, personnellement, qu’en pensiez-vous ?

C’était un moment assez particulier dans ma carrière et dans ma récupération. Mais c’est vrai que lorsqu’on nous présente ce genre de technologie on se dit que de toutes manières sur ce type de pathologie ça ne va rien aggraver. La première chose à faire c’est d’y aller, de le faire à fond. Et c’est vrai qu’il faut ressentir au maximum son corps pour voir les différentes améliorations.

Je m’étais renseigné sur ce genre de pratiques, j’avais déjà testé certaines méthodes de ce genre et en avais ressenti les bénéfices. Je savais que ça fonctionnait. Donc pour moi effectivement ça pouvait me venir en aide et être un plus pour ma récupération.

En quoi vous êtes-vous dit que cette méthode pouvait vous aider ?

Il n’y a aucun risque à essayer, à y croire complétement car c’est quelque chose qui n’a pas de risques négatifs sur ce type de pathologies.

Quels ont été les résultats ?

Pendant la séance on fait un mouvement, protocole, on refait le mouvement et là c’est certain qu’il y avait des différences. Certaines étaient notoires, pour d’autres c’était moins évident. Mais il y avait en tous cas une nette amélioration après le protocole. Après, sur le long terme, je pense que c’est réellement une multitude de facteurs qui fait qu’il y a eu une récupération qui a été plus que correcte et ce dans un délai assez court. C’est une certitude qu’entre les premiers essais et après avoir fait le protocole il y a une amélioration sur certains mouvements.

Vous souhaitez en savoir plus sur la méthode Allyane, contactez nous au 04 28 29 58 10 ou à l’adresse contact@allyane.com.