Parcours soins

De l’hôpital à la maison : organiser au mieux son parcours de soin

Le retour à la maison après une hospitalisation est un nouveau départ pour les patients, le signe que leur état s’améliore mais aussi que la vie du quotidien reprend avec ses hauts, ses bas mais aussi les difficultés liées à la perte d’autonomie.

Évidemment, tout cela se prépare. Il faut notamment organiser au mieux votre parcours de soin pour retrouver votre motricité avec un accompagnement à la hauteur de vos besoins.

À quoi sert le parcours de soin ?

Le parcours de soin a été mis en place par la Sécurité Sociale et le gouvernement pour améliorer la communication inter-médecins et tout centraliser auprès d’un seul praticien : le médecin traitant.

Comment intégrer la méthode Allyane au parcours de soin ?

En étant consulté dans le cadre du parcours de soin, le médecin traitant a une vision claire de l’évolution de l’état de santé de son patient. Bien informé par ses confrères, il peut établir un diagnostic en toute connaissance de cause.

C’est dans le cadre de ce parcours de soin que l’on définit avec le patient les différentes composantes de sa rééducation, pour lui permettre de retourner plus rapidement chez lui tout en garantissant le succès de cette rééducation.

Si le patient s’est retrouvé à l’hôpital à la suite d’un traumatisme ou d’une pathologie neurologique, le médecin traitant peut recommander d’intégrer la méthode Allyane à son processus rééducatif. En complément de séances de kinésithérapie et d’ostéopathie, cette méthode permet en effet d’accélérer la rééducation de patients sur des pathologies traumatiques et neurologiques.

Réalisées par des praticiens certifiés, les séances Allyane s’inscrivent donc au cœur de la rééducation d’un patient, et diminuent les temps d’hospitalisation.

Rééducation Allyane : prise en charge après un AVC, une paralysie faciale ou une opération

Les praticiens certifiés Allyane (médecins du sport, ostéopathes, kinésithérapeutes) vont intégrer cette méthode de reprogrammation neuromotrice à leurs séances de rééducation. Concrètement, il s’agit alors de compléter une rééducation physique classique avec un apport plus particulièrement centré sur le lien entre le cerveau et le membre atteint.

Cette méthode est conseillée pour accélérer la rééducation suite à un AVC, à une paralysie faciale totale ou partielle, une instabilité de la cheville, des difficultés de préhension ou de mouvements de l’épaule, suite à une opération des ligaments croisés ou dans le cadre d’une rééducation de la jambe ou du pied, d’une scoliose ou d’une sciatique. La méthode Allyane s’intègre en complémentarité à la rééducation, et nombreux sont les praticiens qui y ont recours ou qui la recommandent pour des résultats cliniques plus rapides.

En bref : tout ce qui touche à la fluidité et à l’amplitude du mouvement va être corrigé et soigné pour aider chaque patient à mieux bouger sans se blesser, rapidement et sur le long terme. La méthode Allyane complète donc l’arsenal thérapeutique mis en place à la suite d’une opération pour permettre au patient de rentrer plus rapidement à son domicile.

Vous avez des questions sur la méthode Allyane ? Notre secrétaire médicale est à votre disposition au 04 28 29 58 10.