Séquelles d’AVC : quelle prise en charge ?

Les séquelles possibles du patient après un AVC

Plus de 500 000 personnes souffrent aujourd’hui en France de séquelles d’un AVC. L’accident vasculaire cérébral est aujourd’hui la troisième cause de mortalité dans le pays, pour l’homme, et la première chez la femme. Les patients en suite d’AVC constituent une population mal connue, mais dont le quotidien reste très compliqué, particulièrement à cause des séquelles motrices.

L’hémiplégie : séquelle motrice la plus connue d’un AVC

Lorsqu’un accident vasculaire cérébral se produit dans un des deux hémisphères du cerveau et que les fibres nerveuses sont affectées, c’est potentiellement toute une partie de corps qui peut en subir les conséquences. Les fibres nerveuses enracinées dans le cerveau puis qui plongent dans la moelle épinière pour commander chacun de nos 656 muscles ne peuvent subir la moindre dégradation tout le long de leur « parcours » sous peine de voir les muscles concernés dysfonctionner, voire de figer pour toujours.

Étant donné que les amas de fibres nerveuses s’entrecroisent dans la moelle épinière, lorsque l’AVC dégrade le cerveau droit, c’est la partie gauche du corps qui en subit les conséquences et inversement. Soit la « moitié » du corps paralysée, d’où le nom « hémiplégie ».

Les séquelles d’une hémiplégie entraînent, au début, la présence de muscles flasques, plus commandés par le cerveau et qui se meuvent par inertie sous l’impulsion du reste du corps. Au bout d’un moment, certains patients peuvent développer une hémiplégie « spastique ». Dans ce cas de figure, les muscles restent figés, mais en tension. Les membres concernés sont crispés et raides.

Les troubles de la parole et de la sensibilité dus à un AVC

Malheureusement, les conséquences d’un AVC peuvent générer un trouble puissant du langage. On parle alors « d’aphasie ». On peine à articuler les mots et on peine également à les trouver.

Picotements, sensations de brûlure dans les membres paralysés, insensibilité des membres au frottement, à la piqûre, au chaud et au froid… Les conséquences sur le sens du toucher sont aussi prévisibles pour les patients affectés par un accident vasculaire cérébral. Ces derniers ne pourront pas non plus reconnaître par sa forme un objet. Il ne pourront également dire ce qui se trouve dans une poche de veste ou de pantalon.

L’apparition de nouvelles douleurs comme séquelles d’AVC

Lorsque le corps se retrouve paralysé avec des muscles raides et contractés en permanence, une « algodystrophie » peut être diagnostiquée également, pour les muscles de l’épaule. Aussi, les patients atteints peuvent aussi ressentir de fortes brûlures qui affectent grandement le quotidien.

Excès de fatigue – physique & morale – avec troubles de la concentration peuvent aussi subvenir, avec des troubles de la maîtrise des sphincters et des troubles sexuels et de la libido.

La prise en charge d’un AVC

Plus la prise en charge d’un AVC se fait rapidement, moins lésions et séquelles seront nombreuses. Bafouillement, troubles de la vision d’un seul œil, manque de force d’un côté du corps, maux de tête brutaux et très intenses sont les symptômes qui doivent alerter pour une prise en charge immédiate ou la plus rapide possible.

Douleurs et séquelles seront possiblement traitables ou réduites en consultant un ergothérapeute, un orthophoniste ou un kiné selon les cas. Une thérapie psychologique est aussi à envisager pour les patients dépressifs douloureusement atteints dans leur moral.

Prise en charge par la reprogrammation neuromotrice

La méthode innovante de reprogrammation neuromotrice Allyane permet de prendre en charge les conséquences d’AVC à l’image de la spasticité et peut également permettre à un patient à retrouver une commande motrice. Au final l’objectif de la prise en charge est d’améliorer la marche, l’équilibre, ou encore la stabilité pour améliorer la mobilité et l’autonomie, mais aussi réduire le risque de chute. Ce dernier, entrainant souvent des conséquences graves chez le sujet âgé.

Inclure la méthode Allyane dans un parcours de soins global permet donc d’optimiser la rééducation. La méthode permet aussi d’améliorer la qualité de vie quotidienne de patients souffrant de pathologies neurologiques.

Vous avez des questions sur les séances Allyane ? Notre secrétaire médicale est à votre disposition pour vous répondre au 04 28 29 58 10 ou sur contact@allyane.com

Vous avez des questions sur la méthode Allyane ? Notre équipe est à votre disposition au 04 28 29 58 14 ou contact@allyane.com