L’apport des neurosciences et de la rééducation neuromotrice dans le traitement de la spasticité et la reconstruction posturale

La spasticité (spasmes involontaires, contractions douloureuses) est une souffrance particulièrement angoissante pour les patients qui tentent de se remettre des suites d’un AVC, d’un traumatisme crânien ou qui vivent au quotidien avec une sclérose en plaque.

Heureusement, les avancées en neurosciences apportent des pistes d’amélioration . En passant de la théorie à la pratique, les neurosciences participent concrètement à la rééducation neuro motrice en facilitant la reconstruction posturale.

Spasticité, spasmes et raideur musculaire : les causes

L’origine de la spasticité est bien connue : après un AVC ou un traumatisme, la plasticité neuronale conduit à une hyperexcitabilité des réseaux interneuronaux et motoneurones.

Ces réseaux surréagissent par une exagération anormale du réflexe myotatique des muscles.

Le tonus musculaire est alors disproportionné, ce qui se reflète sur la morphologie du patient : muscles saillants et fibreux, asymétrie … Ce tonus musculaire exacerbé entraîne des spasmes incontrôlables et des crispationsdouloureuses.

Le patient perd alors en mobilité. Il ne peut plus réaliser des gestes simples et a besoin de l’aide d’un kinésithérapeute pour se reconstruire, physiquement et améliorer sa perception de soi.

Les traitements habituels de reconstruction posturale proposés aux patients souffrant de spasticité

La réharmonisation posturale, est un objectif des kinésithérapeutes, qui tâchent de réguler le tonus musculaire grâce à des techniques neuro-musculaires alliant étirements, renforcements musculaires et réapprentissages moteurs pour réduire les contractions.

Lorsque la spasticité devient trop sévère, (s’il devient impossible de marcher normalement ou de saisir un objet), un traitement chirurgical est possible : comme par exemple l’implant d’une pompe à baclofène dans le bas du ventre, reliée à la moelle épinière pour réguler le tonus musculaire et détendre les muscles, des neurotomies ou des neurolyses chimiques…

Sur le plan médical, des injections de toxine botulique ou des traitements médicamenteux oraux sont également utilisés. Il existe également des méthodes non invasives pour cette rééducation neuro-motrice.

La méthode Allyane : une révolution dans les traitements neuromoteurs et la reconstruction posturale

Aux techniques de reconstruction posturale traditionnelles s’ajoute aujourd’hui le procédé de reprogrammation neuro-motrice Allyane.

Allyane est une méthode de traitement de la spasticité, focalisée sur la modulation des systèmes inhibiteurs-excitateurs.

La reprogrammation neuromotrice se base sur l’alliance de 3 éléments complémentaires : les sensations proprioceptives, un travail d’imagerie motrice ainsi que des séquences de sons de basses fréquences émises par un dispositif médical.

Durant chaque séance, le patient va pouvoir associer les sons basses fréquences à des images mentales. Il pourra se représenter les actions qu’il souhaite mener (déplier les doigts par exemple) à une séquence de sons bien particulières. Il s’appuiera ensuite sur cette séquence pour réactiver sa perception sensori-motrice, se remémorer les sensations proprioceptives et recouvrer sa capacité à retrouver le geste associé.

On peut, pour ce faire, mobiliser le membre sain ou se focaliser sur les zones ciblées, selon les capacités cognitives et physiologiques du patient.

Reconstruction posturale : résultats méthode Allyane

La méthode Allyane renforce les actions des kinésithérapeutes pour réguler/ou prendre en charge la spasticité, faciliter la reconstruction posturale et aider chaque patient à retrouver une vie plus aisée / ou : retrouver un confort de vie.

Concrètement, les résultats (1) auprès des patients après 1 mois de séances de prise en charge/ rééducation complétéespar la méthode Allyane sont :

  • Augmentation de la vitesse de marche de 12 à 23% selon les patients, et plus grande longueur d’enjambée
  • Normalisation du tonus de 57% des muscles traités
  • Récupération de fonctionnalité du poignet et de la main
  • Diminution des douleurs musculaires
  • Répercussion durable sur l’état mental

Cette nouvelle approche pour améliorer la marche, reprendre en main sa mobilité et améliorer sa posture a donc un bel avenir devant lui !

(1) Chatain AL, Apport d’une reprogrammation neuro cognitive dans la prise en charge de la spasticité́. Poster présenté aux 2èmes Journées de la Société Française Neuro-Vasculaire SFNV, Issy les Moulineaux, Nov 2019.

Chatain AL, Apport d’une reprogrammation neuro cognitive dans la prise en charge de la spasticité́. Communication et e-poster aux e-JNLF 4-6 septembre 2020.

Chatain AL, Impact of neuro-cognitive reprogramming in spasticity rehabilitation. Accepted poster in the ESO-WSO Virtual Conference, 7-9 november 2020

Vous êtes professionnel de santé et avez des questions sur la méthode Allyane ? N’hésitez pas à contacter notre équipe par téléphone au 04 28 29 48 14 ou par email sur contact@allyane.com

Vous avez des questions sur les séances Allyane ? Contactez notre secrétaire médicale au 04 28 29 58 10 ou sur contact@allyane.com