« En 1h ou 1h30, on a déjà des résultats que 15 séances de rééducation n’auraient jamais apporté. »

Jean-Philippe Grisard est MKDE depuis plus de 35 ans. Il exerce en libéral et dans un service de chirurgie orthopédique.  Il s’est formé à la méthode de reprogrammation neuromotrice Allyane et revient pour nous sur l’apport de celle-ci à sa pratique, et surtout à sa prise en charge patient.  

Comment avez-vous connu la méthode Allyane ?

J’ai rencontré Allyane par hasard lors d’une réunion professionnelle au Centre Orthopédique SANTY. J’ai trouvé que le concept était intéressant parce qu’on abordait des thèmes qui, pour un kinésithérapeute, sont réguliers, et pour lesquels il n’y a pas toujours de solution.

J’ai été invité à une rencontre au siège d’Allyane avec 4 de mes confrères. Pour moi à la sortie de cette réunion c’était clair : j’allais me former à la méthode Allyane.

Comment avez-vous intégré la méthode à votre pratique ?

Je n’ai pas de créneaux dédiés aux séances Allyane, je travaille à la demande. J’ai également la chance d’avoir toujours travaillé avec une équipe de médecins de rééducation, du sport, de chirurgiens, et je travaille avec leurs patients qui ont des « défauts » de rééducation, ceux pour lesquels leur suite de rééducation ne semble pas logique.

Qu’est-ce que la méthode Allyane a apporté à votre pratique ?

On créé quelque-chose de positif, on le fixe, et en 1h ou 1h30, on a déjà des résultats que 15 séances de rééducation n’auraient jamais apporté. Et cela ne concerne pas 1 ou 2 patients : depuis 2 ans et demi j’ai enregistré beaucoup de dossiers patients et je ne regrette pas.

Allyane est un outil simple, c’est une plus-value pour un praticien.

Pour quelles indications observez-vous le plus de résultats ?

Les meilleurs résultats sont sur les articulations nécessitant un impact proprioceptif important. Pour les chevilles, genoux, épaules, c’est incroyable. Je suis focalisé sur l’orthopédie, la grosse demande pour moi concerne donc les membres supérieurs et inférieurs.

Je pense que pour les kinésithérapeutes qui bataillent pour trouver des voies de rééducation, Allyane peut les aider et éclairer leur thérapeutique.

Recommanderiez-vous à vos confrères de se former à la méthode Allyane ? Pourquoi ?

J’en parle autour de moi à des professionnels et non professionnels, je dis que j’ai une nouvelle approche dans mon exercice. Il est évident que j’aimerais que mes confrères comprennent, c’est un concept innovant qui vise des choses simples que l’on sait tous faire.

Je le recommande plus plus !

Vous avez des questions sur la formation à la Méthode Allyane ? Notre équipe est à votre disposition sur contact@allyane.com ou au 04 28 29 58 14.