« Si vous avez des problèmes de motricité et/ou une pathologie neurologique, foncez. »

Retrouvez ci-dessous le témoignage d’une patiente prise en charge par la méthode Allyane pour une régulation de sa spasticité. 

Qu’en avez-vous pensé de prime abord ?

J’ai été interloquée et surprise de voir qu’une telle méthode de rééducation existait.

On m’a poussé à essayer. Ça n’allait plus du tout : je ne dormais plus, j’étais exténuée et je me suis retrouvée anémiée.

Depuis près d’un an et demi, mon état physique se dégrade : j’ai une forte augmentation de ma spasticité dans les membres inférieurs avec des spasmes, d’importantes contractures musculaires et des crampes quotidiennes. Depuis quelques mois, j’ai aussi de la spasticité qui apparaît dans les membres supérieurs alors que je n’en avais jamais eu auparavant.

J’ai également mes douleurs neuropathiques qui sont devenues incessantes avec un fond douloureux constant plus ou moins intense et avec des phases de crises de douleurs (elles se manifestent le plus souvent la nuit). Et plus je rééduque, plus je souffre. En bref je paie le moindre effort physique par la suite. Mais surtout, je perds de nouveau la marche après l’avoir de nouveau acquise, à l’aide d’un déambulateur postérieur, il y a maintenant 3 ans grâce à de lourdes chirurgies orthopédiques et 7 mois en centre de rééducation. En effet, je la perds en raison de ce que j’ai évoqué précédemment mais aussi et surtout à cause de douleurs aiguës, sur les bords externes des pieds et sous les pieds, qui apparaissent au moindre appui au sol. Elles s’intensifient dans la durée de l’appui et notamment avec l’enchaînement des pas jusqu’à devenir insupportables. J’ai l’impression d’avoir un clou planté sous le pied et que l’on me l’enfonce.

Personne, à l’heure actuelle, n’est capable d’expliquer ces douleurs atypiques et/ou de trouver une solution efficace pour palier à cela.

À l’heure d’aujourd’hui je suis dans une errance médicale et thérapeutique.

Avec la méthode Allyane, j’ai le sentiment de voir enfin de la lumière.

ENFIN un professionnel de santé qui se dit faire tout son possible pour pouvoir m’aider et je peux vous dire que cela fait un bien fou !

Quels étaient les objectifs de la séance Allyane ?

Pour cette première séance, je n’ai pas cherché à me fixer des objectifs définis. J’étais vraiment perdue, je n’avais plus personne à qui me raccrocher médicalement. Je n’ai plus de soutien médical, plus de suivi mis à part celui de mon kiné avec mes 3 séances par semaine.

Je cherchais donc vraiment à avoir une oreille empathique, attentive et une main tendue.

Juste avant la séance, j’étais dans un état de fatigue très intense, je n’avais plus aucune force, mon corps ne suivait plus. Tout ce que je voulais c’était absolument aller mieux.

Nous avions décidé, dans un premier temps de commencer à travailler sur la régulation de la spasticité qui devient difficile à gérer au quotidien et notamment la nuit.

Comment avez-vous vécu cette séance ?

Quelques jours avant la séance, j’ai eu un échange téléphonique avec le praticien afin de faire le point sur mon parcours et de nous définir des objectifs. C’était important pour moi d’avoir cet échange au préalable. J’avais besoin d’exprimer mon vécu, mes ressentis et mes besoins.

J’avais aussi besoin de me sentir rassurée et en confiance.

J’étais très impatiente de tester cette nouvelle méthode innovante de reprogrammation neuromotrice mais aussi très stressée. J’avais peur de passer à côté, peur de ne pas être à la hauteur à cause de la fatigue, peur d’être déçue car même si je ne voulais pas me faire de faux espoirs en m’imaginant tel ou tel résultat, j’attendais tout de même beaucoup de cette première séance.

Avant de débuter la séance, nous avons fait différents tests pour évaluer ma force musculaire, mes capacités motrices et ma spasticité.      Ici, le but de la méthode Allyane, en alliant sons de basse fréquence, proprioception et imagerie mentale, est que je parvienne à « transférer » ma jambe droite (qui est celle qui a le plus de capacités motrices) sur ma jambe gauche. Cela demande une forte concentration assez particulière puisqu’il faut réussir à effacer les mauvaises inhibitions motrices pour ensuite s’imaginer dans sa tête le bon mouvement et ainsi permettre au cerveau de recréer et/ou de créer pour ma part la bonne commande motrice.

En clair, en ayant un casque sur les oreilles qui émet des sons qui stimulent mon cerveau et en fermant mes yeux, je devais « effacer » ma jambe gauche. Puis, réussir à visualiser ma jambe gauche comme si c’était ma jambe droite.

Autrement dit, je devais reproduire les mouvements, les sensations de ma jambe droite et les transférer sur ma jambe gauche. Pour ensuite envoyer la bonne information à mon cerveau afin que je puisse, par la suite, être capable de faire tel ou tel mouvement avec ma jambe gauche et/ou d’avoir telle ou telle sensation.

J’ai été très bien guidée et accompagnée par le professionnel.

Dès le début, j’ai réussi à rentrer dedans, à me détendre et à lâcher prise.

J’ai même eu l’impression de dormir par intermittence, tout en restant concentrée sur la voix, les indications de l’ostéopathe et pleinement consciente de mon corps.

Nous avons travaillé sur les fessiers, les quadriceps, les mollets et la stabilisation du tronc.

J’ai très bien vécu cette première séance.

Je suis ressortie heureuse, détendue et avec un seul mot à la bouche : INCROYABLE.

Quels ont été les résultats de votre séance Allyane ?

Les résultats, pour la plupart, ont été immédiats.

En position allongée, je n’ai jamais pu lever du tout ma jambe gauche et à la fin de la séance j’ai réussi à décoller le talon de la table de quelques centimètres. Aujourd’hui je lève la jambe sans aucun problème et sans effort particulier.

En position allongée toujours, je n’ai jamais vraiment pu écarter ma jambe gauche sur le côté. Je n’avais qu’une légère contraction du muscle et une amplitude minime et à la fin de la séance, j’ai réussi à écarter la jambe grâce à une bonne contraction du muscle. Aujourd’hui, 6 semaines après, j’ai une bonne fluidité de mouvement et une bonne amplitude. Le mouvement est rapide et ne me demande pas d’effort particulier.

Je ne cesse de stimuler ces muscles qui n’ont jamais fonctionné correctement. Dès que je peux, je répète inlassablement ces mouvements.

D’ailleurs pour la petite anecdote, le soir même de la séance je me suis couchée tôt, parce que j’étais fatiguée et finalement j’ai passé 2 heures allongée dans mon lit, à me remémorer la séance, à refaire ces mouvements et à pleurer de joie.

Je voulais profiter à fond de ces instants fous au cas où le lendemain je n’étais plus capable de faire ces fameux mouvements que je n’ai jamais pu faire !

De plus, avant la séance j’avais en moyenne 15-20 crampes jour et nuit aux mollets. A ce jour, je n’ai plus de crampes à ce niveau, seulement d’importantes contractures musculaires : je peux vous dire que c’est un sacré changement. J’ai également moins de spasticité dans les quadriceps. Et enfin, pour ce qui est de la stabilisation du tronc, avant la séance, en position assise, il suffisait que l’on me pousse rien que très légèrement sur le côté droit pour que je tombe sur le côté gauche. A la fin de la séance, l’ostéopathe m’a poussée sur le côté droit et je n’ai pas bougé !

Au bout de 6 semaines, je n’ai toujours pas les mots.

Les résultats sont juste incroyables !  Ma marche est beaucoup plus fluide, je me tiens mieux debout et assise. En position assise et en étant en appui sur les cales pieds de mon fauteuil j’arrive à lever mes fesses bien haut : un sacré changement qui m’aide beaucoup notamment lors de l’habillage.

J’ai monté des escaliers récemment (avec du soutien de chaque côté) assez rapidement et avec une aisance que je n’ai jamais eue. Bref, je ne m’attendais vraiment pas à avoir de tels résultats dès la première séance d’autant plus que l’on m’avait mise en garde vis-à-vis des résultats puisque ma diplégie spastique est une pathologie neurologique de naissance. Je ne sais pas quels résultats vont donner les prochaines séances. Je ne sais pas non plus jusqu’où cette méthode Allyane va me mener mais une chose est sûre c’est que je ne cesserai jamais d’espérer quoi qu’il arrive. Je ne lâcherai rien.

« Plus le chemin est long, plus la victoire est belle »

Recommanderiez-vous cette méthode ?

Je recommande à 200% cette méthode qui n’a aucun effet secondaire ni invasif.  J’invite d’ailleurs tous les kinés, ostéopathes à se former. J’en parle déjà beaucoup autour de moi et je compte bien en parler encore et encore, si je peux aider rien qu’une seule personne dans le besoin en partageant mon expérience j’en serais ravie.

Évidemment chaque cas est différent, chacun réagit différemment mais si vous avez des problèmes de motricité et/ou une pathologie neurologique, foncez. Vous n’avez rien à perdre ! (Faites confiance à votre cerveau…)

Vous avez des questions sur les séances Allyane ? Notre secrétaire médicale est à votre disposition au 04 28 29 58 10 ou sur contact@allyane.com

Vous êtes professionnel de santé et avez des questions sur la méthode Allyane ? N’hésitez pas à contacter notre équipe par téléphone au 04 28 29 48 14 ou par email sur contact@allyane.com.

Retrouvez ici tous nos témoignages patients en vidéo.