Loading posts...
  • Témoignage Myriam R.

    Myriam R., patiente et kinésithérapeute, a pu bénéficier d’une séance Allyane

    Myriam R. est kinésithérapeute. Elle a pu constater les bénéfices de la méthode Allyane grâce à une séance réalisée avec un praticien certifié. Elle revient sur son expérience et les résultats obtenus à l’issue de cette séance. Comment avez-vous connu le procédé Allyane ?  J’ai connu Allyane par une amie kinésithérapeute. Qu’en avez-vous pensé de…

  • témoignage Thierry Blandin

    « J’ai eu envie de passer un cap dans les soins de rééducation. » T. Blandin, Kinésithérapeute

    Thierry Blandin, kinésithérapeute, s’est formé à la méthode Allyane en début d’année. Se posant beaucoup de questions dans un premier temps sur ce procédé innovant dont les bénéfices dans la prise en charge rééducative étaient mis en avant, il revient sur son expérience et ce qui l’a poussé à finalement se former et l’intégrer dans…

  • Jean-Baptiste Colombié_ Kinésithérapeute Allyane

    Quel apport du procédé Allyane dans la pratique quotidienne ?

    Jean-Baptiste Colombié est Masseur Kinésithérapeute (MKDE), préparateur physique et travaille au Malandain Ballet Biarritz. Il s’est formé à la méthode Allyane en 2018. Voilà désormais environ 1 an qu’il utilise ce procédé auprès de ses patients. Il revient sur ce qu’Allyane a pu lui apporter dans sa pratique quotidienne. « Je faisais beaucoup de reprogrammation neuromotrice avant…

  • Tendinopathie sous acromiale_Allyane

    Témoignage d’un patient souffrant d’une tendinopathie sous-acromiale

    Philippe B a consulté un praticien Allyane pour une problématique de tendinopathie sous-acromiale. Celle-ci s’accompagnait d’une douleur intense qui ne cédait pas malgré les traitements et avis médicaux dont il a pu bénéficier. Il a consulté le Docteur G. qui lui a dit qu’il n’y avait pas d’indication chirurgicale, mais qu’il pouvait en revanche contacter un…

  • NOUVEAU TEMOIGNAGE VIDEO

    La SPASTICITE est un trouble moteur qui affecte plusieurs millions de personnes dans le monde (12 millions de personnes en 2016, selon les estimations du CNRS *). En fonction des patients et de la pathologie à l’origine de cette hypertonie musculaire, la spasticité peut être plus ou moins invalidante dans les gestes de la vie…