LES TROUBLES MOTEURS

ALLYANE pour les troubles moteurs

Traumatismes, troubles de la marche, instabilité de la cheville, spasticité, séquelles à la suite d’AVC…

Ces inhibitions motrices altèrent la qualité de vie de ceux qui les subissent. On les compte par millions : en France 6 000 entorses par jour(1), ou par an 1,3 millions de capsulites (douleurs d’épaules) et plus de 150 000 AVC(2) dont plus de la moitié gardent des séquelles…

Les conséquences sont aussi importantes dans la vie de tous les jours qu’à l’échelle de la société toute entière.

Mais grâce aux avancées des neurosciences, ALLYANE, propose une méthode innovante dont l’efficacité rapide et durable est constatée depuis quelques années par de nombreux patients, médecins et professionnels de santé.

Les troubles de la marche

Les troubles de la marche sont d’origines multiples : périphérique ou centrale (AVC, vestibulaire ou cérébelleuse…), post-traumatique (déficit musculaire, douleur ou raideur articulaire, flessum, boiterie de hanche…), rhumatologique ou encore dues à des troubles de la statique plantaire. Ils induisent un véritable problème de santé publique, surtout chez les personnes âgées.
La plupart des patients présentent des inhibitions motrices facilement identifiables avec un retentissement émotionnel non négligeable.
La peur de tomber ou d’avoir mal entraîne une série de compensations qui affectent non seulement la marche, mais retardent considérablement le processus de récupération.

ALLYANE traite les troubles de la marche par une prise en charge globale tant physique qu’émotionnelle. La reprogrammation neuromusculaire permet grâce à l’action des sons de basses fréquences spécifiques de l’Alphabox et aux protocoles d’imagerie mentale, une réactivation des muscles déficitaires, un relâchement des muscles hypertoniques et l’ancrage d’un schéma de marche plus conforme avec les réelles possibilités du patient.
Une seule séance est parfois suffisante pour un retour à une marche fonctionnelle, ce qui a un impact considérable pour le patient en termes de santé mentale et physique.

 

La spasticité

La spasticité est l’augmentation exagérée et permanente du tonus musculaire (tension musculaire) d’un muscle au repos ou lors de mouvements volontaires. Elle est présente dans la plupart des atteintes neurologiques comme l’hémiplégie, la para ou tétraplégie, la sclérose en plaques ou la paralysie cérébrale.
Cette tension musculaire anormale vient contrarier les mouvements volontaires comme la préhension ou automatiques comme la marche, et s’aggrave lorsque le patient est fatigué ou nerveux. 
Réduire la spasticité est un challenge important pour la motricité et le confort des patients et la médecine reste relativement démunie face à ces troubles moteurs.

Au même titre que les traitements médicamenteux ou les injections de toxine botulique qui aident au contrôle de cette spasticité, le procédé ALLYANE apporte un complément non invasif très performant qui permet au patient de moduler sa spasticité à partir de sa respiration et de la prise de conscience de son état de relâchement.

Nous induisons grâce à un protocole original associé aux sons de basses fréquences, un automatisme de relâchement à partir de la respiration et son impact sur la motricité est parfois spectaculaire. La pérennité varie selon les cas mais de nombreux patients avec une séance par mois sont souvent très améliorés.

 

La capsulite

La capsulite est une raideur de l’épaule souvent douloureuse, limitant les mouvements de cette articulation du fait de la rétraction et l’inflammation de la capsule qui entoure cette articulation.
Ce trouble, très gênant au quotidien, est lancinant et souvent de longue durée. Il se traite habituellement par des séances de rééducation chez un kinésithérapeute pour une durée variant de 2 à 18 mois.

Le procédé ALLYANE s’avère particulièrement efficace sur les capsulites et permet une récupération souvent très rapide. Parfois en une seule séance, les patients peuvent lever le bras pratiquement comme avant pour la simple raison que les inhibitions motrices de l’épaule ont une importante connotation émotionnelle et qu’ALLYANE leur permet de modifier la relation entre le geste et la douleur.

 

La lombalgie et la sciatique

Lombalgies et sciatalgies (sciatiques) entraînent des douleurs souvent persistantes. C’est une affection extrêmement courante puisque plus de deux salariés sur trois présenteront un accident lombalgique.
Un lombalgique sur dix, évolue vers un déconditionnement physique et psychologique. Les sciatiques, en particulier, sont généralement traitées par la prescription de médicaments anti-inflammatoires, de relaxants musculaires, d’injections locales d’analgésiques et de corticostéroïdes, ou encore par des séances d’ostéopathie.

C’est dans le cas des lombalgies chroniques avec ou sans sciatalgie qu’ALLYANE apporte une solution efficace et durable par une reprogrammation neuromotrice de la posture ou par l’activation musculaire de muscles importants dans le contrôle postural.

 

L’instabilité de cheville

L’instabilité chronique de la cheville se définit par des entorses à répétition, accompagnée d’une sensation d’instabilité ou d’insécurité à la marche en terrain irrégulier, parfois aussi de douleurs ou de gonflement à l’effort. Le fait d’avoir un pied valgus, c’est à dire affaissé à l’intérieur, favorise cette instabilité qui peut être présente avant même une première entorse.
Bien que 90 % des entorses guérissent spontanément, il peut arriver que les ligaments perdent leur fonction stabilisatrice. Les entorses surviennent plus facilement, souvent lors d’activités banales. L’instabilité peut provoquer des complications et à terme, l’arthrose de la cheville. En fait certains muscles importants dans la stabilité de la cheville sont déprogrammés et répondent mal ou trop tard à un stress sur la cheville.

ALLYANE apporte une solution de choix dans la reprogrammation de ces muscles ou peut modifier également nos appuis plantaires.

troubles-moteurs-allyane

Les douleurs neuropathiques

Entre 1,5 et 3 millions de Français souffriraient de douleurs neuropathiques, appelées également douleurs neurogènes. Soit par atteinte du système nerveux périphérique (diabète, sida, cancer ou après une opération d’hernie discale ou amputation avec la typique douleur du membre fantôme), soit par atteinte du système nerveux central (accident vasculaire cérébral ou sclérose en plaques), les douleurs neuropathiques se manifestent par des sensations de décharges électriques, de picotements, de sensations de brûlure ou à l’inverse, de froid douloureux.
La prise en charge se fait le plus souvent en centres spécialisés dans le traitement de la douleur et les traitements dont on dispose n’apportent pas toujours les résultats espérés. Ces douleurs lancinantes, influant sur le moral des patients sont souvent rebelles aux traitements médicamenteux ou chirurgicaux (stimulation médullaire) et même aux traitements non médicamenteux (stimulation transcutanée).

Reprogrammer une bonne gestuelle aux patients atteints de douleurs neuropathiques et leur donner un outil sur le contrôle émotionnel à partir de la relaxation, c’est la solution ALLYANE qui a surtout l’avantage d’être non invasive et sans effets secondaires.

 

La réactivation musculaire

Un quelconque accident traumatique (fracture, entorse, lésion ligamentaire ou musculaire), induit une atrophie musculaire importante d’un certain nombre de muscles clefs dans la fonction du membre lésé. Il n’est jamais facile de retrouver son potentiel musculaire après ces blessures, d’où l’importance de la rééducation puis de la réathlétisation.
Le problème est que très souvent, le patient met en place une inhibition motrice utile à la cicatrisation pour laisser l’articulation blessée au repos mais au bout de quelques semaines, il ne sait plus contracter de façon efficace les muscles affectés par l’immobilisation.
La rééducation que ce soit par le travail de force ou l’électroneurostimulation musculaire ne sait pas toujours réafférenter muscle et cerveau et le patient tarde à retrouver son autonomie. Un certain nombre de compensations se mettent en place et il est de plus en plus compliqué de lever ces inhibitions.

ALLYANE a une place de choix dans le traitement de ces inhibitions grâce à son procédé de reprogrammation neuromotrice. Retrouver ou améliorer la qualité du recrutement musculaire a une action immédiate sur la fonction musculaire et la force. Très souvent, une seule séance de reprogrammation neuromotrice est suffisante et ouvre les portes d’une réathlétisation efficace.

1 – Source : Société Francophone d’urgences Médicales
2 – Source : France AVC